Lotus Elite 1963 – Francja

Lotus Elite był pierwszym samochodem słynnej brytyjskiej firmy przeznaczonym do użytku drogowego, a nie wyścigowego. Po udanym debiucie w 1957 roku na London Motor Car Show, aż rok spędził na testach konsumenckich u starannie wyselekcjonowanej grupy klientów związanych z motosportem. Jest monokok zbudowany został z włókna szklanego, co pozwoliło uzyskać masę zaledwie ok. 500 kg. Aluminiowa jednostka Coventry Climax miała rodowód wyścigowy, pojemność 1,2 litra i niebagatelną moc 76 KM. Lekki, niezawodny i ekonomiczny Elite osiągał maksymalną prędkość 190 km/h, a pierwszy popis swoich osiągów dał w wyścigu 24h Le Mans, gdzie zajął pierwsze i drugie miejsce w klasie 1101 do 1500 cm3 pojemności. Do września 1963 roku wyprodukowano ich zaledwie 1030 egzemplarzy. Na aukcji wystawiony został Elite z 44471 milami przebiegu w bardzo dobrym i oryginalnym stanie zachowania. Wyceniony na 100 – 120 tys. euro, czyli 426 – 511 tys. złotych, do wylicytowania będzie 26 marca we Francji.


Link: http://www.leclere-mdv.com/html/fiche.jsp?id=6971284&np=6&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=5&sold=&r=

VENTES À 11H, 14H, 15H : AUTOMOBILES DE COLLECTION – MOTORCARS

Dimanche 26 Mars 2017 À 11h00
Avignon Motor Festival, Chemin des Félons // 84140 Avignon

150
LOTUS
Elite, 1963
Estimation : 100 000 – 120 000 €
Lotus Elite 1963

L’idée de construire une voiture entièrement en résine plutôt que d’avoir recours à un châssis métallique simplement habillé d’une coque en matériau synthétique s’imposa rapidement à Colin Chapman, le patron de Lotus pour sa première vraie voiture de route. La résine n’était déjà plus une nouveauté à l’époque, mais l’utiliser pour la structure était une innovation de taille et l’Elite est la première monocoque en polyester fabriquée en série. Pour le style de sa GT, il fait appel à Peter Kirwan-Taylor, l’un des fidèles clients de la marque qui avait déjà habillé une Lotus VI de façon très élégante, en 1953, et une Frazer-Nash. Frank Costin, qui avait déjà affiné les Lotus VIII, IX, X et XI, l’adapta aux exigences aérodynamiques. En octobre 1957, elle était la vedette du Salon de Londres et la première était livrée fin 1958.

L’Elite était équipée du 4 cylindres Coventry Climax FWE en alliage de 1 216 cm3, dérivé du 1 100 FWA de la Lotus XI et spécialement conçu pour elle par William Hassan, un ancien de Bentley. Léger, fiable et économique, il développait 76 ch à 6100 tr/mn de série et n’avait aucune peine à emmener les 590 kg de l’Elite à 190 km/h ! Sa première apparition aux 24 Heures du Mans – dont une confiée à Graham Hill – où sa vitesse de pointe l’avantageait dans les Hunaudières se solda par les 1e et 2e deuxième places de la classe 1 101 à 1 500 cm3 (la classe 1300 n’apparut qu’en 1960). L’Elite remporta ensuite sa classe propre (1 151 à 1 300 cm3) en 1960, 1961, 1962, 1963 et 1964, y ajoutant le rendement énergétique en 1960 et 1962. Au total, 1 030 Elite furent construites de décembre 1958 à septembre 1963. Les numéros de châssis de l’Elite s’échelonnent de 1001 à 1999 (à la suite d’une erreur, les 30 derniers châssis construits par Maximar portent les mêmes matricules, 1251 à 1280, que les 30 premiers construits par Bristol à partir de juillet 1960).

Cette Lotus Elite de 1963 (N° série US63EB1416) affiche 44 471 miles (71 569 km) au compteur et présente une carrosserie en très bon état avec une planéité des éléments satisfaisante et une peinture présentant un bon brillant. À l’intérieur, la sellerie est en bon état général. La mécanique est propre, la mise en route effectuée a montré un démarrage sans difficulté et sans fumée anormale avec des montées en régimes sans à-coup. Le moteur a été reconditionné il y a environ 10 ans. On note un jeu au niveau de la direction dont la visserie n’est pas conforme à l’origine sur la colonne. Le propriétaire indique que le véhicule dispose d’un PTH.

100 000 – 120 000 €